L'église Saint Pierre aux Liens de Barcelonnette

L'église Saint Pierre ès Liens de Barcelonnette

 

L'ancienne église de Barcelonnette, orientée est-ouest selon la tradition, avec son important auvent côté sud sur la place Saint Pierre.

La première église paroissiale de Barcelonnette a été construite au XIIIème siècle. En 1628 un gigantesque incendie détruit entièrement la ville. L'église est reconstruite en 1644. Après plus de deux siècles et demi de service, elle commence à montrer des signes de vétusté. Fin 1912 on décide sa reconstruction. Le 23 juillet 1914 est constituée l'association pour sa reconstruction et une souscription est ouverte.

Le projet de la future église a été confié aux architectes Bugey et Revol de Grenoble. Le dessin de la nouvelle façade trouve son inspiration dans l'art roman. Ces deux cartes postales présentant le projet ont sans doute été vendues au profit du Comité de la reconstruction de l'église paroissiale de Barcelonnette.

La crise mexicaine et la guerre de 1914 vont mettre en sommeil ce projet. En 1920, l'emplacement de la nouvelle église est arrêté. Le comité, présidé par Eugène Lions, recueille les souscriptions. Le chanoine Pelissier, vicaire puis curé de la paroisse de 1893 à 1943 est la véritable cheville ouvrière du projet. Les travaux débutent le 9 novembre 1923. Le 3 août 1924, le jour de la fête de saint Pierre aux liens, a lieu la pose de la première pierre de la nouvelle église par Mgr Jorcin, évêque de Digne.



    

    

Le projet final de la nouvelle église (In Le Paroissial de Barcelonnette, N°2 - avril-mai 1925).

projet de la future église de Barcelonnette

L'état d'avancement de la construction au mois de mai 1925.

Une photo du nouvel édifice de l'architecte Bouhant en cours de construction : Une partie de la façade sud de l'ancienne église avec son auvent est toujours en place (document photothèque de la CCVU).

Ces deux cartes postales nous montrent le chantier à l'intérieur de l'église.

   

Les charpentiers posent fièrement pour la photo souvenir de leur participation à la construction de l'édifice. Suivant une tradition de leur corporation, ils ont accroché un arbre sur le toit terminé (une branche de mélèze ?). On remarquera les ouvriers installés à l'intérieur de la rosace de six mètres de diamètre.

Le 5 août 1928, l'église est consacrée par Mgr Jorcin. Les cartes suivantes nous montrent l'intérieur de l'église achevée : la grande nef centrale, large de dix mètres et haute de quatorze mètres, et la tribune à deux étages avec les grandes orgues qui épousent la forme de la rosace.

   

Les voûtes reposent sur douze colonnes de différente facture. On distingue parfaitement sur cette carte les deux premières en marbre de Maurin ; les deux suivantes sont en pierre de Serenne et les six autres sont en pierre de la Chapelue près de Guillestre.

Le clocher de l'ancienne église a été conservé. On voit sur ces cartes la partie murée qui s'ouvrait sur le chœur de l'ancienne église. On remarquera également sur ce côté sud la présence d'un cadran solaire aujourd'hui disparu. La fontaine sur la place Saint-Pierre n'a pas bougé.

   

Travaux de restauration du clocher de l'église en 1937.

 

   en savoir plus...
Une vidéo réalisée par Maurice Proal

Commentaires (3)

1. Dosquet 12/10/2015

Bonjour,

Merci pour votre site.
Je suis à la recherche d'une croix de mission à Barcelonnette et à Lauzet
Mission de Barcelonnette : 20 avril – 20 mai 1822 – Basses-Alpes – Fondateur, Missionnaires de la maison d’Aix et le P. Touche.
40. Mission du Lauzet : 9 Fév. – 9 mars 1823 – Basses-Alpes – PP Tempier, Suzanne et Moureau.
Auriez-vous connaissance d'un ou l'autre document ?
Merci d'avance

2. Paul Giraud (site web) 02/12/2009

Cette église ressemble beaucoup à la chapelle N. D. de la Fleur à Thorame-Haute, c'est l'abbé Juvénal Pelissier un proche parent du curé de Bercelonnette (son cousin ?) On peut voir ça phtoto ici :http://catho04.cef.fr/decouvrir/paroisses/thorame-haute/thorameh1.html#

3. Benoît 01/12/2009

La ressemblance entre cette église et celle bâtie par le frère du chanoine Pélissier est frappante.
Il s'agit de la chapelle de pélerinage Notre-Dame-de-la-Fleur à Thorame-Haute, réalisée à l'instigation et d'après les plans de Juvénal Pélissier, curé de Thorame.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau