Le Zeppelin L45

Histoire du L45 dit « Zeppelin de Laragne »

 


Carte postale satirique sur le Zeppelin de Sisteron

 

Un zeppelin est un aérostat de type dirigeable rigide, de fabrication allemande, mais le mot est souvent utilisé dans la langue populaire pour désigner n’importe quel ballon dirigeable. C'est le comte allemand Ferdinand von Zeppelin qui en initie la construction à la fin du XIXe siècle.

 


Ferdinand Graf von Zeppelin (1838-1917)

 

Pour commencer le LZ 85 (numéro de fabrication Zeppelin) a été attribué à la Marine Impériale Allemande où sa désignation était L 45. L'équipage était donc constitué de marins, le chef de bord étant le Kapitän-Leutant Waldemar Kölle. Dans la nuit du 19 au 20 octobre 1917 le commandant Strasser responsable des dirigeables de la Marine Impériale décida d'un raid massif de 13 zeppelins sur l'Angleterre. Le L 45 décolla de Tondern en compagnie du L 54. Ce raid destiné à redorer le blason des zeppelins fut en fait un véritable désastre. Sur 13 machines engagées, seules 11 purent décoller. Et à l'issue du raid, 5 zeppelins avaient été perdus dont le L 45 (LZ 85) dans les circonstances suivantes. Après un premier bombardement de Northampton, le L 45 bombarda Londres. Une bombe sur Picadilly Circus fit 7 tués et 18 blessés, une autre sur Camberwell tua 12 personnes. A Hither Green le L 45 détruisit 26 cottages (14 morts, 9 blessés). Pris à partie par la chasse anglaise (B.E.2 piloté par le Lt Pritchard), pour fuir le L 45 monta jusqu'à une altitude extrême entrainant des malaises au sein de l'équipage. Pris dans des zones de violentes turbulences le L 45 dériva au-dessus d'Amiens, puis Compiègne puis le Sud de la France. Suite à de nombreuses avaries mécaniques dont des fuites de carburant, Kölle préféra au petit matin poser son zeppelin dans le lit asséché de la rivière Buech près de Laragne à proximité de Sisteron. Après avoir incendié l'appareil, l'équipage de 17 hommes se constitua prisonnier. [Source : Pages 14-18 Forum]

 


Le Zeppelin L45 sur le terrain de Berlin-Staaken [photo du zeppelin-museum]







Le Pèlerin n° 2118 du 28 octobre 1917.




Le Miroir n° 206 du 4 Novembre 1917.





Zeppelin L45



Zeppelin L45




Page extraite d'un album photo de la famille Émile Signoret à Barcelonnette,
aimablement communiquée par Mado Signoret au Musée de la Vallée.










Le Miroir n° 206 du 4 Novembre 1917.





Zeppelin L45







Zeppelin L45

Zeppelin L45
L'armature de l'arrière et des ailerons du L. 45. [phot. Raybaud]




L'Illustration n°3895 du 27 Octobre 1917.

Zeppelin L45
La nacelle motrice et l'hélice détachées
lors d'un premier atterrissage du L. 45 qui, allégé, alla s'abattre
définitivement 600 mètres plus loin. [phot. Biondo]

Zeppelin L45

Zeppelin L45


Le Pays de France n° 159 du 1er Novembre 1917.

Zeppelin L45

Zeppelin L45


Excelsior n° 2.537 du 26 Octobre 1917.


Le Pays de France n° 159 du 1er Novembre 1917.


Carte postale de Laragne avec un cachet de l'Aéronautique Maritime.


Commentaires (1)

1. Pierre Lussignol (site web) 30/07/2013

Félicitations pour tous ces documents - de qualité- rassemblés. Le L 45 avait vainement été poursuivi par un avion chargé de la défense de Lyon . Décollant de Meyzieu , il l'avait poursuivi jusqu'au Vercors et dut cesser faute de carburant.
Société Lyonnaise d'Histoire de l'Aviation et de Documentation Aéronautique

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau