Fortifications de l'Ubaye

Le Fort de Tournoux

 


Gravure du 19e siècle

 

Le fort de Tournoux est un ouvrage défensif, construit entre 1839 et 1866, près de la commune de la Condamine-Châtelard. Surnommé le "Versailles militaire du XIXe siècle", comparé à une muraille de Chine miniature ou à une lamaserie tibétaine, ce fort constitue le noyau du dispositif stratégique de la vallée de l'Ubaye.

   



Du lit de l'Ubaye (1.297 m) au Serre de l'Aut (2.008 m), le site de Tournoux s'étage sur plus de 700 mètres de dénivellée.

      

Les deux casernes du fort moyen

   



   


(Carte-photo collection personnelle)

      

L'entrée du fort Grouchy communément appelé fort moyen

      



Fresque peinte sur le mur du réfectoire du fort moyen représentant la devise du 154e RAP.
(Photo © Richard Klein - maginot67.com)


Ci-contre, carte-programme d'un concert donné par la musique du 157e RIA en garnison à Tournoux, illustrée d'une vue du fort et d'une vue de Lyon.

carte publicitaire

La rentrée du drapeau au fort moyen


(Photo collection Pierre Martin Charpenel)


(Carte-photo collection Yves Nicolas)

   

Les inévitables corvées de déneigement du fort en hiver

 

 

Un téléphérique relie la caserne Pellegrin au fort moyen. Il peut transporter jusqu'à 250 kg en 10 minutes. On voit sur ces cartes la recette devant la caserne du fort moyen.


Le câble des Caurres (Photo collection Coulon)


(Carte-photo collection personnelle)

La batterie de canons du Clos des Caurres au fort supérieur (1.750m)




(Carte-photo collection Jacques Lagier)

Au bas du fort, sur les bords de l'Ubaye, se trouvent les bâtiments de la caserne Pellegrin, plus communément appelés "barraquements de Tournoux" et un parc du Génie.

   

   




(Carte-photo collection Francis Dunand)


(Photo collection Joseph Lèbre)


(Carte-photo collection Francis Dunand)


(Photo collection Yves Revest)


(Carte-photo collection personnelle)


(Photo collection Joseph Lèbre)

En complément nécessaire à la vie du fort, un hôpital est construit en 1906 à La Condamine. Appelé caserne Tarron, ce bâtiment abrite aujourd'hui le CRSM, centre d'oxygénation des sous-mariniers de l'escadrille de la Méditérrannée.


La Fanfare du 157e à l'Hôpital de la Condamine (Carte-photo collection Yves Nicolas)

A partir de la construction du fort de Tournoux, la vallée de l'Ubaye a connu une importante présence militaire permanente.



Un groupe d'artilleurs sur la place du village de Tournoux. Les chasseurs alpins faisaient partie du paysage quotidien des habitants de l'Ubaye au siècle dernier.

 

 

 

Au terme de ce voyage dans le passé, je vous propose de découvrir un bel ensemble de photos plus récentes sur le Fort de Tournoux.
   en savoir plus...
 
Le Fort de Tournoux, son histoire, sa construction
Bernard Morel
 
La cascade de façades ou d'escarpes du fort de Tournoux, remarquablement intégrées à l'éperon rocheux qui les porte, a constitué au milieu du XIXe siècle, le noyau du dispositif stratégique de la vallée de l'Ubaye.
 
21x29,7cm, 32 pages, 84 photos et illustrations n&b. 1991.
Sabença de la Valeia - 6,90 Euros


Commentaires (12)

1. ETEVE 20/05/2014

bonjour,
j'écris un livre sur le capitaine Fontan tué dans mon village à Faÿ dans la Somme. Il a séjourné au 157ème RI. J'aurais aimé pour illustrer son passage une photo récente du fort de Tournoux et également une récente du monument aux soldats morts lors de la catastrophe du col de la Pare.
merci, cordialement
bruno étévé, maire de Faÿ.

2. Sébastien 28/03/2013

Superbe site et un travail de mémoire sur ce patrimoine qui mérite d'être souligné!
Au moment où j'écris ce commentaire, j'ai appris il y a quelques jours la fermeture du CRSM de la Condamine (ex-hôpital de Tournoux/ Caserne Tarron) à compter du 1er juillet 2013 prochain. Après avoir été estimé par les services de l'état il sera soit cédé à la commune ou tout simplement vendu. Le fait que l'Armée détienne un de ces derniers vestige entretenu de notre histoire passée dans l'Ubaye était un gage de pérennité du site en lui même et de conservation de celui-ci. Qu'en adviendra t-il maintenant?.... Il sera rasé peut-être, comme cela a été fait avec la caserne du fort de Tournoux(scandaleux!) et un promoteur y construira une résidence de tourisme!... croisons les doigts pour qu'un sort digne de son histoire l'attende... Amitiés.

3. Philippe Varroux-Renaud 04/02/2013

Bonjour, superbe chapitre sur ce fort de légende, l'ayant cotoyer du fait de mon poste de chef cuisinier dans la vallée quelques années et ayant découvert les cuisines en fonte magnifique du fort de Tournoux, auriez vous quelques images de ces cuisines en activités ? Merci

4. Philippe Garcin 06/10/2012

Quelle bonne surprise de tomber par hasard sur ce site.
Et de revoir "mon" échauguette malheureusement partiellement détruite aujourd'hui.
Bravo à l'auteur pour ce superbe travail digne de notre vallée. Merci.

5. Boué Ducroq 04/08/2010

J'ai passé 15 jours de vacances dans la vallée de l'<ubaye, j'ai randonnée autour du fort de Tournoux et des autres forts de la vallée. De très beaux ouvrages militaires, plein d'histoire sur la guerre. Beau travail de mémoire pour le souvenir et ne pas oublier ceux qui ont disparus pour nous sauver;
Cordialement. C.B.

6. Nicolas LEGRAND 26/05/2010

Bonjour,

Très beau travail de mémoire.

Grace à celui-ci je découvre la garnison de mon grand-père durant la période de septembre 1939 à juillet 1940 (162ème RAP - fort de Tournoux et des Corres)

Cordialement,

Nicolas

7. Pascal GARON 07/01/2010

Magnifique rubrique sur Tournoux bien représentée par de superbes cartes postales. Cet extrait de site retrace trés objectivement la vie quotidienne de nos soldats. J'ai de la nostalgie en regardant ces cartes, pendant quelques années, je me suis occupé du stockage des munitions à batterie 12 lorque j'étais militaire au 11°BCA. Je regrette vivement la disparition des batiments de la caserne Pellegrin. C'est un morceau de patrimoine qui a disparu !

8. beraho marc antoine 27/09/2009

superbes cartes,tres bon site

surtout sur les casernes pellegrin malheuresement aujourd hui detruite

merci beaucoup

amicalement

9. gisele 12/04/2009

Bonjour

Superbes cartes postales
Vous nous régalez avec vôtre site.

10. Annie Michel 14/07/2008

Superbe, ce chapitre sur Tournoux, à l'image du site d'ailleurs!
Encore merci pour ce voyage dans l'Ubaye de nos arrières grands-pères!

11. Yvan Bouguyon 13/07/2008

Bravo pour ces nombreuses cartes sur les forts de Tournoux. Très parlantes sur la vie quotidienne des soldats. Une découverte : l'Hopital.

Amicalement

12. Anne-marie CARRIOT 11/07/2008

Bonjour Jean-François.
Une fois encore vous nous régalez avec votre site. J'ai beaucoup apprécié votre nouveau chapitre sur le fort de Tournoux.
Merci encore.
Amicalement.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau