Les crétins des Alpes

Les crétins des Alpes

 

Le quolibet de « crétin des Alpes » a longtemps visé les habitants des Alpes suisses, françaises et italiennes. Bien des voyageurs accourus de leurs cités aisées, sur la route de Rome, ont décrit horrifiés ou amusés le dénuement dans lequel vivaient les habitants de notre tiers-monde, avec des goitreux et des crétins jalonnant leur route. Pourtant dans leurs banlieues et leurs campagnes sévissaient les mêmes maux, dus au manque d'iode. [Nos ancêtres les crétins des Alpes - Liniger-Goumaz Max].

Le crétinisme est une pathologie qui résulte d'un déficit en hormones thyroïdiennes. Cette maladie endocrinienne se traduit par un mauvais développement aussi bien physique que psychique. Du point de vue physique, les personnes atteintes de crétinisme présentent de multiples symptômes, les plus marqués étant des os mous, mal formés et une petite taille (nanisme). Par ailleurs, les dents font une apparition tardive et la peau est particulièrement sèche. Du point de vue psychique, les personnes souffrant de crétinisme présentent une déficience mentale.

Le mot crétin et l’expression crétin des Alpes seraient apparus à l’écrit dans l’Encyclopédie par Diderot au milieu du XVIIIe siècle.

 

   




La goitreuse de Tournoux [coll. J. Lagier]







      

      

      

      

 

Notre région des Alpes n’a pas eu le monopole du « crétinisme », de nombreux cas ont été relevés au XXe siècle dans les Pyrénées, le Massif central... et en Europe.

 

      




Carte d’Europe du goitre, par BIRCHER, 1883.


Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau